TAKING NOTES WITH MIND MAPPING

Comment prenez-vous des notes ? Sans doute prenez vous des notes de façon traditionnelle, c’est à dire de manière linéaire. Vous notez in extenso les informations. Au mieux, vous utilisez des abréviations ; au pire, vous notez tout, tout, tout ! C’est long, vous êtes passif et c’est peu efficace…

Avec la carte mentale, vous prenez des notes actives et donc efficaces. Quand vous prenez des notes à l’aide du mind mapping, vous sélectionnez l’information, vous la triez, vous l’organisez et vous l’actionnez. De plus, traiter l’information vous permet au final de la mémoriser.

Pour vous aider à prendre des notes en mind mapping, nous avons écrit avec Madeleine PHILIPPE et Franco MASUCCI un nouveau livre intitulé Taking notes with mind mapping. Pour l’instant, il est uniquement en anglais. Il est disponible en version papier et en ebook.

Et vous ? Comment prenez vous des notes ?

Popularity: 2% [?]

REDIGEZ VITE ET BIEN AVEC LE MIND MAPPING

Combien de temps faut-il pour écrire un livre ? En moyenne, un auteur met 450 heures pour écrire un livre de non fiction de 200 pages. (Ce chiffre est fourni par l’éditeur dans la plaquette remise aux nouveaux auteurs).

Avec le mind mapping, vous pouvez réaliser ce travail d’écriture en 150 heures environ ! D’où sort ce chiffre ? Il est tiré de mon expérience d’auteur. A ce jour, j’ai écrit 20 livres de non fiction avec le mind mapping. A chaque fois que je travaille sur un livre, je traque le temps avec un tableur : je note à chaque fois la date et le nombre d’heures. Je travaille par bloc contigu d’une heure afin de maximiser ma concentration.

Avec mon coauteur Franco Masucci, nous avons rédigé un livre pour vous expliquer en détails cette méthode pour rédiger plus vite. Il s’intitule : Rédiger vite et bien avec le mind mapping, la méthode Mapwriting. Une nouvelle version paraîtra le 15 septembre chez Dunod. Nous avons notamment mis à jour le chapitre consacré aux logiciels de mind mapping.

Popularity: 2% [?]

APPRENEZ VOS ENFANTS A APPRENDRE AVEC LE MIND MAPPING

Vous souhaitez transmettre le mind mapping à vos enfants pour les aider dans leurs apprentissages non seulement à l’école mais aussi lors de leurs devoirs ? Toutefois, vous ne savez pas comment…Loïc Noël, enseignant spécialisé en Belgique vient de publier un ouvrage intitulé Apprendre avec le mind mapping chez De Boeck. Vous y trouverez des dizaines de fiches pour appliquer le mind mapping dans un contexte d’apprentissage. Vous apprendrez aussi à introduire le mind mapping en douceur. L’auteur vous livre enfin de nombreuses astuces pour maximiser vos cartes mentales. Last but not least, le livre contient de très belles cartes mentales réalisées par ses élèves !

Apprendre avec le mind mapping de Loic Noel

Introduire le mind mapping en douceur

Apprendre avec le mind mapping nécessite de passer avec plusieurs étapes :

  • Comprendre la méthode
  • Trier les informations
  • Respecter les règles de construire
  • Devenir autonome
  • Prendre du plaisir !

L’auteur conseille ainsi de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Tout d’abord, il invite les parents et les enseignants à ne pas mettre la pression. Loïc Noël insiste sur deux aspects :

  • Rendre l’enfant autonome dans sa pratique. Je rejoins l’auteur sur ce point. En effet, de nombreux professeurs donnent des cartes toutes faites à leurs élèves.
  • Le respect des consignes pour concevoir une carte mentale.

Enfin, la méthode du mind mapping n’est pas une baguette magique, elle nécessite du temps pour la maîtriser.

Apprendre avec le mind mapping

Tout au long de son livre, Loïc Noël insiste sur la pratique. Il propose de nombreuses applications du mind mapping pour apprendre :

  • Le brainwriting,
  • La synthèse et le résumé
  • Se motiver à étudier
  • Compiler les évocations
  • Présentation orale
  • L’analyse de texte
  • Définir un mot
  • Un contexte
  • Apprendre une démarche
  • Réaliser un plan de cours
  • S’organiser
  • S’autogérer ou agir sur le comportement,
  • Etudier un texte par cœur
  • Organiser son espace de travail informatique
  • Analyser une image
  • Se questionner à l’aide de la méthode CQQCOQP
  • Analyser une situation avec la matrice SWOT
  • Préparer une dictée ou étudier une liste de vocabulaire
  • Exprimer clairement une idée en la structurant
  • Prendre une décision
  • Réaliser une mind map en trois dimensions.

Apprendre des astuces

L’auteur pratique le mind mapping (et le fait pratiquer à ses élèves) et ça se sent ! Il partage de nombreuses astuces, en vrac :

  • Ajouter une branche supplémentaire sur la carte d’un cours pour ajouter le sens (le pourquoi ?)
  • Insérer des bulles de progression. L’apprenant cochera les bulles quand il estimera la matière suffisamment retenue.
  • Utiliser des gabarits pour les jeunes enfants

Avec cet ouvrage vous disposerez de toutes les pièces du puzzle pour transmettre le « virus » du mind mapping à vos enfants !

Popularity: 3% [?]

PENSER MIEUX ET TRAVAILLER MOINS GRACE A LA CARTE MENTALE

Dans son livre Penser mieux, travailler moins, paru aux éditions Eyrolles en 2013, Gaël ALLAIN, docteur en psychologie explique les bienfaits du mind mapping en terme de charge mentale.

« Cette forme « non linéaire » de représentation des données est très adaptée à la manière dont fonctionne notre cerveau ».

Respect de la capacité de votre mémoire de travail

Par l’utilisation des mots clés et non pas de phrases, la carte mentale respecte la capacité de la mémoire de travail.

En effet, l’être humain possède non pas une mais plusieurs mémoires.

La mémoire de travail correspond à la capacité de retenir temporairement des informations et de les manipuler. Cette capacité est de 7 éléments chez un adulte (en réalité plus proche de 3 ou 4 comme le précise l’expert).

Un encodage facilité

Mémoriser une information passe par 3 étapes :

  1. Encodage
  2. Stockage
  3. Restitution

La carte mentale facilite l’encodage des informations. En effet, pour élaborer une carte mentale, vous devez structurer les informations pour aboutir à une synthèse. Vous obtenez ainsi une vue globale.

En effet, comme l’explique l’auteur, nous tendons à nous perdre dans les détails. L’idéal pour mieux mémoriser consiste à organiser l’information du général au particulier. Pour rappel, dans la carte mentale, les informations générales sont proches du centre, les détails sont en périphérie.

Enfin, pour mieux mémoriser, vous devez apportez une touche épisodique à l’information. En effet, nous encodons les informations de manière sémantique mais aussi épisodique. Or, chaque carte mentale est différente et personnelle, elle favorise donc le côté épisodique de l’information.

Lire un extrait du livre

Durant cette période de confinement, le livre est disponible en version ebook.

Popularity: 3% [?]

COMMENT AIDER VOTRE ENFANT A MIEUX APPRENDRE ?

L’être humain absorbe 75% de l’information via le canal visuel !

Les méthodes visuelles comme le mind mapping et le sketchnoting représentent donc un formidable moyen pour apprendre plus facilement.

Avec l’aide de ces méthodes visuelles, vous allez pouvoir aider votre enfant à mieux :

  • Mémoriser ses leçons
  • Comprendre le fonctionnement de son cerveau et de sa mémoire (en fait multiple)
  • Assimiler les raisonnements mathématiques
  • Développer sa créativité
  • Collaborer

Bref, vous allez aider votre enfant à apprendre à apprendre, un véritable cadeau pour toute la vie !

Alors prêt(e) à aider votre enfant à mieux apprendre grâce au visuel ?

Si vous avez besoin d’un coup de main, vous pouvez lire notre livre Aider son enfant à mieux apprendre grâce au visuel coécrit avec Vincent Damato aux éditions Eyrolles.

Livre Aider son enfant à mieux apprendre de xavier delengaigne et vincent Damato

Franco Masucci de Signos a réalisé une carte mentale du sommaire.

Popularity: 3% [?]

ADONNEZ VOUS AU POSITIVE SKETCHING !

Vous sentez vous stressé(e) ?

Ressentez-vous une charge mentale toujours plus lourde ?

Alors, le positive sketching est fait pour vous ! Le positive sketching consiste à s’exprimer visuellement de manière positive.

Le positive sketching s’inspire de plusieurs courants de pensée :

  • Le design thinking : une approche pragmatique de l’innovation. Il prône notamment la confiance créative
  • la psychologie positive : « l’étude scientifique des forces et des qualités qui permettent aux individus de s’épanouir »
  • le visuel mapping : une synthèse des principales techniques de pensée visuelle formalisée par Philippe BOUKOBZA

Pratiquer le positive sketching apporte de nombreux avantages :

  • Utiliser la totalité de son cerveau (le rationnel et l’émotionnel)
  • Favoriser l’épanouissement de chacun
  • Développer le potentiel créatif de chacun
  • Reprendre du plaisir à se connaître et à s’exprimer grâce notamment au jeu

Vous souhaitez découvrir plus amplement le positive sketching ? Isabelle PAILLEAU et Philippe BOUKOBZA viennent de publier le livre POSITIVE SKETCHING Comment la pensée visuelle peut contribuer à votre bonheur…et à celui des autres chez Eyrolles.

Couverture du livre Positive Sketching

Popularity: 3% [?]