Se concentrer comme les présidents américains grâce aux croquizens



La plupart des présidents américains gribouillaient dans les marges de leurs notes. En 2007, David Greenberg a compilé ces « doodles » dans un livre intitulé Presidential Doodles. Depuis quelques années, de nouvelles formes de dessins ont ressurgi du passé : les zentangles®. En français, nous avons traduit ce terme par Croquizen. Cette forme de dessin abstrait présente l’avantage non seulement de se concentrer mais aussi de déstresser.

Le croquizen : c’est quoi exactement ?

J’ai forgé le terme de croquizen au sein de notre livre Visualiser sa vie en quelques coups de crayon.
Visualiser sa vie en quelques coups de crayon
C’est une traduction libre du terme anglais Zentangle®. Croquizen représente en fait un mot valise composé de :
  • croquis
  • zen
Le croquizen s’apparente à un tableau abstrait. Il est composé de formes géométriques régulières. La plupart du temps le croquizen se réalise en noir et blanc.
Source : Visualiser sa vie en quelques coups de crayon, Eyrolles, 2013 réalisé par Salma Otmani
Source : Visualiser sa vie en quelques coups de crayon, Eyrolles, 2013 réalisé par Salma Otmani
Si vous vous passionnez pour les cartes mentales, vous pouvez très bien réaliser un croquizen sur la base d’une carte mentale.
Croquizen sur la base d'une carte mentale
Croquizen sur la base d’une carte mentale

Un croquizen pour se concentrer et déstresser

Selon une étude publiée dans le magazine Applied Cognitive Psychology, gribouiller permet de se concentrer. Par extension, avec un croquizen, votre esprit vagabonde moins. Ainsi, même si gribouiller peut s’apparenter à de l’ennui, c’est tout le contraire! Gribouiller en réunion permet en fait de garder le focus sur les échanges. Attention, idéalement, pour rester concentrer vous devez réaliser des dessins non figuratifs.

Comment réaliser un croquizen ?

Tout d’abord, préparez votre matériel :
  • une feuille de papier
  • un crayon noir
Vous pouvez réaliser votre croquizen de plusieurs façons. Afin de débuter, je vous propose une méthode simple :
  • 1- Dessinez un cadre sur votre feuille
  • 2- Réalisez des lignes courbes en travers de votre feuille
  • 3- Compartimentez votre croquizen par d’autres lignes à partir des courbes précédentes
  • 4- Coloriez certaines parties de votre croquizen.
  • 5- Suivez votre inspiration !
Surtout ne vous corrigez pas ! Masquez vos imperfections par du coloriage.

Popularity: 4% [?]

Cartographier vos process grâce à Skore

Cartographier vos process reste un bon moyen d’y voir plus clair au sein de votre organisation. Dans un premier temps, vous pourrez réaliser un état des lieux à l’aide d’une carte mentale. Ensuite, vous pourrez utiliser le process mapping. Lors de la rencontre Biggerplate Berlin de 2014, j’ai rencontré un expert du process mapping : Colin Claverie. Il a codéveloppé un logiciel dédié nommé Skore. J’en ai profité pour lui l’interviewer au sujet du process mapping.

Le process mapping, c’est quoi ?

Un process est une série d’action qui s’enchainent. Un process décrit donc comment quelque chose fonctionne. Le faire sous forme de map, de carte, donne une dimension visuelle à un process, ce qui facilite sa compréhension.

Le process mapping est utilisé de nombreuses façons. À haut-niveau pour décrire une façon de travailler ou d’aborder un projet, mais aussi à très bas-niveau pour décrire les flux de données dans un système informatique. “Process mapping” est souvent associé à ce dernier cas.

Le process mapping, avec d’autres outils comme les mind-maps, permet de mieux comprendre un problème ou sa solution. Ça n’apporte pas de solutions en soi, mais ça aide à en trouver une.

Peux tu présenter ton logiciel Skore en quelques mots ?

Skore donne la possibilité à n’importe qui de rapidement et simplement faire un bon process. Nos clients voient souvent l’exercice process mapping comme long, cher, avec des résultats incertains. Les process étant archivés dans un coin et jamais utilisés malgré les grandes promesses du management et leurs consultants.

Pour nous, un process permet de générer une discussion et se mettre d’accord sur une façon de faire quelque chose. Il permet de prendre une décision et de se mettre au travail plus rapidement. Skore est fait pour ça. Skore est rapide à utiliser, ne demande pas de templates ou de connaître la significations de douzaines de types de formes pour faire un diagramme qui ne sera pas forcément facile à expliquer à quelqu’un d’autre.

Les diagrammes fait avec Skore sont facile à faire… et à lire!

Peux tu nous donner 3 memos pour formaliser des process ?

  1. un process aide à formaliser une façon de faire quelque chose en décomposant les activités
  2. toujours savoir répondre à la question “quelle est la valeur qu’ajoute cette activité” dans un process, ça permet de trouver les bons mots (et ça va impressionner tout le monde)
  3. toujours discuter un process avec un ou plusieurs collègues, Ça évite de faire fausse route trop longtemps et ça leur permet de donner des (généralement bonnes) idées dès le début.

Qui es-tu ?

Je suis consultant (indépendant) en business transformation. Au cours des 6 dernières années j’ai aidé des entreprises à améliorer leurs process en marketing, qualité, supply chain, vente et production. Je suis basé à Berlin et travaille de part le monde.

Popularity: 13% [?]

Croquinotez vos formations !

Croquinotez une formation représente une bon moyen pour mémoriser son contenu.Le croquinote (en anglais Sketchnote) est une forme de prise de notes visuelles.

Samedi 15 novembre 2014, j’ai assisté à une formation intitulée Voyage au coeur de la métaphore personnelle sur le clean Language. J’en ai profité pour en croquinoter le contenu :

15/11/2014 IMG_20141117_085856 Vous retrouverez ces deux techniques dans mon dernier livre intitulé la boîte à outils du mind mapping paru chez Dunod :
  • Outil 26 : le croquinote
  • Outil 68 : le clean language
La boîte à outils du mind mapping

Popularity: 23% [?]

Réaliser une carte mentale collaborative à la main



Les participants de ma dernière formation Gagnez en efficacité avec le mind mapping ont réalisé une carte mentale collaborative avec comme sujet :

Quelles sont les applications possibles du mind mapping au sein de l’administration ?

Quels sont les principaux intérêts pédagogiques de cet exercice ?

  • Se projeter dans leur métier : Lors de cet exercice, les stagiaires ont pu se projeter au sein de leur métier pour trouver les applications du mind mapping. Ils répondent ainsi à la question : A quoi ca va pouvoir me servir ?
  • Collaborer à l’aide d’une carte mentale : Les stagiaires testent ainsi la carte mentale au sein d’une pratique collaborative.
  • Prendre conscience qu’une carte mentale peut se réaliser manuellement sans informatique.

Comment mettre en place cet exercice ?

Le matériel :
  • Du scotch
  • Des petits papiers ou des post it
  • Des feuilles de paper board
Quelles sont les consignes à donner aux participants ?
  1. Noter le thème de la carte en son centre
  2. Brainstormer autour du sujet
  3. Classer les réponses à l’aide d’une structure hiérarchique

Quelques exemples de cartes

  • Le groupe 1
IMG_20141104_160324
  • Le groupe 2
Quelles sont les utilisations possibles du mind mapping au sein de l'administration

Popularity: 9% [?]

Thinkmapping ou comment réaliser des trames de réflexion en mind mapping



Nicolas de Kermadec nous présente les thinkmaps, des trames en forme de carte mentale pour mieux réfléchir. Il propose également un espace pour créer et partager vos thinkmaps.

Présentation de ThinkMapping :

Thinkmapping. fournit gratuitement des trames de réflexions pour organiser les démarches personnelles ou collectives : recherche d’emploi, apprentissage d’une méthode, préparation d’une action …

L’efficacité de l’outil tient à plusieurs facteurs :
  • les thinkmaps sont directement tirés des méthodes reconnues les plus éprouvées
  • l’utilisateur découvre la logique de sa démarche, comme un puzzle dont il assemble les pièces
  • le travail à plusieurs est facilité, car les thinkmaps orientent la collaboration, tout en protégeant le leadership du principal intéressé
« Plonger dans Thinkmapping c’est gagner en efficacité à 360°! »


1. Mind Mapping VS Listes : Qu’apporte de plus le mind mapping ?

A la base, la plupart de nos cartes sont inspirées de listes. Toutefois, la visualisation et la spatialisation liées aux cartes mentales apportent des avantages indéniables :
  • Elles sont plus faciles à compléter. En effet, tout apparaît en même temps ;
  • Elles offrent plus de liberté. Dans une carte mentale, vous pouvez commencer où bon vous semble ;
  • Elles pointent du doigt les déséquilibres et les manques. Vous pouvez ainsi travailler sur les points d’amélioration ;
  • Elles offrent la possibilité de passer de la réflexion à la présentation.

2. Quelles cartes rencontrent le plus de succès ?

La carte STAR reste vraiment la … STAR !

L’acronyme STAR reprend les termes suivants :
  • Situation
  • Tâche
  • Action
  • Résultat


Elle s’utilise notamment dans le cadre de la recherche d’emploi.



Ensuite, ce sont des cartes plus classiques comme :
  • le QQOQCCP (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?
  • le SWOT (Strenghs, Weaknesses, Opportunities, Threads)*
* Forces / Faiblesses / Opportunités / Menaces

3. Quels bénéfices apportent les trames ?

Recourir à des trames de cartes offre de nombreux avantages :
  • Sécuriser : Les trames supportent la pensée.
  • Faciliter l’accès aux idées : La trame sert de porte d’entrée.
  • Corriger les défauts : La trame s’apparente à un miroir.
  • Permettre de conseiller quelqu’un en toute discrétion, sans être intrusif
  • Collaborer : La trame va servir d’aide à la réflexion.
  • Capitaliser sur ses utilisations. Une trame n’est pas figée. Vous pouvez en effet la compléter pour l’améliorer. La trame permet de mettre en place une démarche de Kaizen (c’est à dire de l’amélioration continue).

Qui est Nicolas de Kermadec ?

Nicolas de Kermadec Après une carrière dans le Privé (analyste financier) puis dans le Public (responsable de l’Innovation au ministère de la Recherche) et un retour dans le semi-privé (Logement social) Nicolas de Kermadec a co-créé une startup sur une idée murie depuis des années.

En effet, pendant ses études, lors d’un cours de marketing, Nicolas, a découvert l’efficacité de ce que nous appelons maintenant un Thinkmap (ou check-list pour réfléchir). D’où une collecte de Thinkmaps, année après années pour son propre usage. En 2008, il a publié un petit livre réunissant des checklists de développement personnel et des dessins : Dope ton efficacité: 32 check-lists pour réfléchir et garder le contrôle

Cette maturation, étalée sur des dizaines d’années a permis d’affiner la méthode et d’élargir le spectre d’utilisation. Thinkmapping.com est la concrétisation de l’ensemble de ces réflexions, qui exploite la synergie entre les checklist pour réfléchir et le mind mapping.

Popularity: 27% [?]