Réaliser une carte mentale collaborative à la main



Les participants de ma dernière formation Gagnez en efficacité avec le mind mapping ont réalisé une carte mentale collaborative avec comme sujet :

Quelles sont les applications possibles du mind mapping au sein de l’administration ?

Quels sont les principaux intérêts pédagogiques de cet exercice ?

  • Se projeter dans leur métier : Lors de cet exercice, les stagiaires ont pu se projeter au sein de leur métier pour trouver les applications du mind mapping. Ils répondent ainsi à la question : A quoi ca va pouvoir me servir ?
  • Collaborer à l’aide d’une carte mentale : Les stagiaires testent ainsi la carte mentale au sein d’une pratique collaborative.
  • Prendre conscience qu’une carte mentale peut se réaliser manuellement sans informatique.

Comment mettre en place cet exercice ?

Le matériel :
  • Du scotch
  • Des petits papiers ou des post it
  • Des feuilles de paper board
Quelles sont les consignes à donner aux participants ?
  1. Noter le thème de la carte en son centre
  2. Brainstormer autour du sujet
  3. Classer les réponses à l’aide d’une structure hiérarchique

Quelques exemples de cartes

  • Le groupe 1
IMG_20141104_160324
  • Le groupe 2
Quelles sont les utilisations possibles du mind mapping au sein de l'administration

Popularity: 5% [?]

Thinkmapping ou comment réaliser des trames de réflexion en mind mapping



Nicolas de Kermadec nous présente les thinkmaps, des trames en forme de carte mentale pour mieux réfléchir. Il propose également un espace pour créer et partager vos thinkmaps.

Présentation de ThinkMapping :

Thinkmapping. fournit gratuitement des trames de réflexions pour organiser les démarches personnelles ou collectives : recherche d’emploi, apprentissage d’une méthode, préparation d’une action …

L’efficacité de l’outil tient à plusieurs facteurs :
  • les thinkmaps sont directement tirés des méthodes reconnues les plus éprouvées
  • l’utilisateur découvre la logique de sa démarche, comme un puzzle dont il assemble les pièces
  • le travail à plusieurs est facilité, car les thinkmaps orientent la collaboration, tout en protégeant le leadership du principal intéressé
« Plonger dans Thinkmapping c’est gagner en efficacité à 360°! »


1. Mind Mapping VS Listes : Qu’apporte de plus le mind mapping ?

A la base, la plupart de nos cartes sont inspirées de listes. Toutefois, la visualisation et la spatialisation liées aux cartes mentales apportent des avantages indéniables :
  • Elles sont plus faciles à compléter. En effet, tout apparaît en même temps ;
  • Elles offrent plus de liberté. Dans une carte mentale, vous pouvez commencer où bon vous semble ;
  • Elles pointent du doigt les déséquilibres et les manques. Vous pouvez ainsi travailler sur les points d’amélioration ;
  • Elles offrent la possibilité de passer de la réflexion à la présentation.

2. Quelles cartes rencontrent le plus de succès ?

La carte STAR reste vraiment la … STAR !

L’acronyme STAR reprend les termes suivants :
  • Situation
  • Tâche
  • Action
  • Résultat


Elle s’utilise notamment dans le cadre de la recherche d’emploi.



Ensuite, ce sont des cartes plus classiques comme :
  • le QQOQCCP (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?
  • le SWOT (Strenghs, Weaknesses, Opportunities, Threads)*
* Forces / Faiblesses / Opportunités / Menaces

3. Quels bénéfices apportent les trames ?

Recourir à des trames de cartes offre de nombreux avantages :
  • Sécuriser : Les trames supportent la pensée.
  • Faciliter l’accès aux idées : La trame sert de porte d’entrée.
  • Corriger les défauts : La trame s’apparente à un miroir.
  • Permettre de conseiller quelqu’un en toute discrétion, sans être intrusif
  • Collaborer : La trame va servir d’aide à la réflexion.
  • Capitaliser sur ses utilisations. Une trame n’est pas figée. Vous pouvez en effet la compléter pour l’améliorer. La trame permet de mettre en place une démarche de Kaizen (c’est à dire de l’amélioration continue).

Qui est Nicolas de Kermadec ?

Nicolas de Kermadec Après une carrière dans le Privé (analyste financier) puis dans le Public (responsable de l’Innovation au ministère de la Recherche) et un retour dans le semi-privé (Logement social) Nicolas de Kermadec a co-créé une startup sur une idée murie depuis des années.

En effet, pendant ses études, lors d’un cours de marketing, Nicolas, a découvert l’efficacité de ce que nous appelons maintenant un Thinkmap (ou check-list pour réfléchir). D’où une collecte de Thinkmaps, année après années pour son propre usage. En 2008, il a publié un petit livre réunissant des checklists de développement personnel et des dessins : Dope ton efficacité: 32 check-lists pour réfléchir et garder le contrôle

Cette maturation, étalée sur des dizaines d’années a permis d’affiner la méthode et d’élargir le spectre d’utilisation. Thinkmapping.com est la concrétisation de l’ensemble de ces réflexions, qui exploite la synergie entre les checklist pour réfléchir et le mind mapping.

Popularity: 13% [?]

Réaliser un Kanban avec XMind



Dans notre livre Organisez votre temps avec le mind mapping, nous avons présenté le kanban, un outil visuel pour suivre son activité. Kanban est un terme japonnais qui signifie « panneau », enseigne ». Le Kanban est utilisé notamment au sein des méthodes Toyota. Il est constitué d’un tableau avec quatre colonnes :
  • A faire
  • En cours
  • En attente
  • Terminé
Habituellement, un kanban se réalise à l’aide d’un tableau et de post-it sur lesquels vous notez les tâches à réaliser. Ensuite, vous déplacez les post-it en fonction de l’avancement dans la réalisation de la tâche.

Toutefois, vous pouvez également réaliser votre kanban sous informatique. Vous pouvez alors utiliser XMind, un logiciel de mind mapping. En effet, XMind présente la particularité de pouvoir transformer la structure de la carte en tableau. (Cliquez droit sur le centre de la carte puis choisissez Propriétés puis changez la structure de la carte en tableau).

Vous trouverez ci-dessous un exemple kanban pour l’organisation d’une formation.

   

Popularity: 14% [?]

Prendre des notes en mind mapping lors d’une conférence



Prendre des notes en mind mapping lors d’une conférence permet d’en conserver la substantifique moelle.

Lors des journées du contenu web organisée par Eric Delcroix, je me suis amusé à prendre en notes la conférence sous la forme d’une carte mentale.



Quels sont les bénéfices de prendre des notes sous la forme d’une carte mentale ?
  • Prendre du plaisir à noter
  • Ne pas s’ennuyer et donc ne pas s’endormir
  • Disposer d’une vue globale de la conférence
  • Mieux mémoriser le contenu de la conférence
Se fixer d’abord un objectif

Avant de commencer à prendre des notes. Posez vous la question : quels sont mes objectifs ? Pourquoi prenez vous ces notes ? En fonction de vos besoins, vous pourrez par exemple notez uniquement certaines informations.

Que mettre dans votre carte de prise de notes ?
  • Le titre de l’intervention
  • Le nom des intervenants
  • Le contenu
  • Les actions
Notez les actions à réaliser suite à votre prise de notes : les recherches sur internet par rapport à tel auteur, un livre à consulter etc. Vos notes ne doivent pas « mourir » une fois la conférence terminée. Vous devez les faire vivre par vos actions notamment. Idéalement, une fois la conférence, transférez ces actions dans un gestionnaire de tâches afin de mieux suivre leur accomplissement.

Enrichir votre carte.

Grâce à l’accès wifi, j’ai pu enrichir directement ma carte mentale :
  • Ajouter un lien hypertexte vers le profil Viadeo des intervenants
  • Ajouter les images des livres cités
  • Etc.
Quelles sont les difficultés rencontrées dans la prise de notes à l’oral ?

Prendre des notes à l’oral se révèle plus difficile qu’à l’écrit. En effet, le débit de la parole rend l’exercice plus difficile. D’ailleurs, ne vous lancez pas tête baissée dans une prise de note à l’oral en mind mapping. Commencez crescendo : prenez des notes à partir de:
  1. Vos idées
  2. L’écrit
  3. L’oral
Aller plus loin dans la prise de notes en Mind Mapping

Pour progresser dans la prise de notes, je vous invite à lire notre livre Organisez vos notes avec le mind mapping paru aux éditions DUNOD.

Organisez vos notes avec le mind mapping

Popularity: 2% [?]

Réaliser une carte mentale avec du découpage



Dès 4 ans, vous pouvez initier votre enfant à la carte mentale. Naturellement, vous devrez vous adapter à son âge. Vous prendrez plaisir à réaliser conjointement cette première carte à l’aide de découpage.

Comment faire ?
  1. Dessinez une bulle au milieu de la feuille
  2. Demandez à votre enfant d’y noter son prénom
  3. Proposez lui de se dessiner dans la bulle à côté de son prénom
  4. Aidez le à découper des bandes de papier
  5. Demandez lui d’y noter les prénoms des membres de votre famille.
  6. Aidez le à coller les petites bandes de papier autour du cercle
  7. Proposez lui de dessiner les membres de votre famille au dessus de chacun des prénom
Voici la carte de Jeanne (4 ans) :

Popularity: 3% [?]