Prendre des notes comme Léonard de Vinci : le Sketchnoting



Léonard de Vinci prenait des notes à l’aide de mots et de dessins. Carnet de notes de Léonard de Vinci

Le sketchnoting s’apparente à cette forme de prise de notes imagées. Toutefois, cette technique va encore plus loin. Elle intègre toutes les ressources graphiques pour mieux utiliser votre pensée.

Dans notre livre Organisez vos notes avec le Mind Mapping, nous avons traduit le terme sketchnote par croquinote.

Livre Organisez vos notes avec le mind mapping

Quels sont les ingrédients d’un croquinote ?
  • Le texte
Cette technique vous encourage à varier les formes du texte : la police, la typographie etc.
  • Les dessins
Ce ne sont pas de simples illustrations. Ils doivent traduire votre pensée. Nul besoin d’être un artiste. Vous devez simplement « vous autoriser à ». Is vont par ailleurs solliciter votre côté émotionnel.
  • Les pictogrammes
  • Les organisateurs graphiques (Tableaux, cartes mentales, organigrammes etc.)
Quels bénéfices en retirer ?

– Prendre du plaisir à prendre et à relire vos notes – Ne pas s’ennuyer. En effet, vous serez actif lors de votre prise de notes. – Mieux mémoriser vos notes

Vous former au sketchnoting

Le 06 juin 2014, j’animerai une formation Prendre des notes visuelles avec le sketchnoting chez Co-Factory Lille.



Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter par mail : contact[AT]collectivitenumerique.fr

Popularity: 10% [?]

L’arbre à palabres de Thionville



La ville de Thionville a utilisé l’arbre à palabres, un outil visuel intéressant dans le cadre du projet UTOPIA (Union Thionvilloise pour l’Optimisation des Pratiques Inter Associatives).

« En Afrique, l’arbre à palabres est un lieu traditionnel de rassemblement, à l’ombre duquel on s’exprime sur la vie en société, les problèmes du village, la politique. C’est aussi un lieu où les enfants viennent écouter conter des histoires par un ancien du village. » Wikipedia


Cet exercice consiste à’un échange de point de vue. Aucun débat n’est admis. Chaque participant dispose du même temps de parole. Le tronc représente la thématique (dans notre exemple : le bien être au sein de Thionville). Les branches correspondent quant à elles aux points de vue des participants.

Nous pourrions très bien imaginer une variante pour la résolution de problèmes. Les racines représenteraient les causes du problème. Les branches ses conséquences.

Popularity: 2% [?]

Se connecter à un savoir préalable à l’aide d’un organisateur graphique

Les organisateurs graphiques sont fréquemment utilisés dans l’éducation anglo saxonne. Un de ces organisateurs est devenu un classique : le KWL :
  • What I Know ? Qu’est ce que je sais ?
  • What I want to know ? Qu’est ce que je veux savoir ?
  • What I learned ? Qu’est ce que j’ai appris ?
Le KWL se présente sous la forme d’un tableau à compléter par l’apprenant. Il permet de connecter ce qu’il va apprendre avec son savoir préalable. Ainsi, il est souvent utilisé au début d’une leçon pour mettre le cerveau en appétit.

Deux livres pour approfondir vos connaissances sur les organisateurs graphiques :      
 

Popularity: 2% [?]

Utiliser des outils visuels pour animer une formation

Les outils visuels (ou organisateurs graphiques) représentent un bon moyen pour animer une formation.

Ils présentent en effet de nombreux avantages :
  • Ils supportent la pensée du stagiaire
  • Ils permettent de mieux mémoriser un contenu
  • Ils offrent la possibilité aux participants de se projeter plus facilement
  • Ils concrétisent le savoir à apprendre
  • Ils offrent une trame pour mieux penser
  • Etc.
Naturellement, à chaque organisateur graphiques sa fonction :
  • Comparer : un diagramme de Venn ou une double bubble map
  • Déterminer les causes : un diagramme de causes (causal mapping)
  • Situer dans le temps : une frise chronologique
  • Etc
Lors d’une formation Rédiger des courriels efficaces, j’ai par exemple utilisé :
  • le diagramme de Venn : Les stagiaires ont comparé une lettre et un mail
  • IMG_20131011_084710
  • le diagramme de causes : les stagiaires ont creusé les causes de la surcharge de mail (naturellement, comme vous pourrez le voir sur l’image ci-dessous, certains stagiaires en profitent pour se lacher un peu…)
  • IMG_20131011_084638
Vous souhaitez en apprendre davantage sur les outils visuels ?

Je vous encourage à :

Popularity: 2% [?]

Sketchnotes du Biggerplate à Utrecht

J’ai eu le plaisir d’assister à la rencontre Biggerplate à Utrecht consacrée au mind mapping.

Lors de certaines interventions, j’ai réalisé quelques prises de notes sous la forme de sketchnotes (en français des croquinotes) : IMG_20131010_113859
  • Le mind mapping dans les ministères hollandais ( Marc Van Oudheudsen)
IMG_20131010_113823

Si vous aussi, vous souhaitez vous adonner aux sketchnotes, je vous invite à lire notre livre Organisez vos notes avec le Mind Mapping – Dessinez vos idées !

Organisez vos notes avec le mind mapping

Popularity: 2% [?]

Geeks : rendez vous votre travail visible !

Les Geeks ont besoin de rendre leur travail visible ! Une fois leur ordinateur éteints, ils oublient souvent de suivre l’avancée de leurs projets. Ils peuvent s’inspirer du Kanban, un outil issu des méthodes Toyota.

Comment construire votre kanban ?

Le Kanban est composé de 4 colonnes :
  • A faire
  • En cours
  • En attente
  • Terminé
Au fur et à mesure de l’avancement de votre projet, vous déplacez les post it d’une colonne à une autre.
Image
Illustration de Luis Garcia tiré du livre Organisez votre temps avec le mind mapping de Xavier Delengaigne aux éditions DUNOD 2013


En un coup d’oeil, visualisez les blocages de votre système !

Le Kanban présente l’avantage de rester constamment sous vos yeux. A chaque instant, vous pouvez visualiser les tâches restaient bloquées dans la colonne en attente.

Pour aller plus loin :

Popularity: 2% [?]