Débranchez tout !

Selon une étude IPSOS 2012, les français seraient :

« 30% à avoir souvent envie de se déconnecter et d’éteindre leurs appareils technologiques. »


Nous passons de plus en de temps devant nos écrans. Certains se transforment même en véritables drogués du numérique !

La peur de rater une information essentielle

Les anglo-saxons utilise le terme FOMO (Fear of Missing Out) pour qualifier cette peur de manquer une information essentielle. Cette appréhension nous force à garder un fil à la patte : nous emportons notre smartphone partout, nous laissons ouvert notre messagerie et nous consultons nos mails tous les 5 minutes.

Or, cette sursollicitation entraîne non seulement du stress mais aussi une baisse de la productivité. En effet, un travail morcelé nécessite au final beaucoup plus de temps. De plus, notre cerveau ne semble pas adapté pour le multitâches.

Quelques pistes pour soigner votre addiction au numérique

En fonction de votre degré d’addiction et de motivation, vous pouvez essayer les remèdes suivants :

1. Prendre conscience de votre addiction

La première étape consiste à prendre conscience de votre dépendance vis à vis numérique. Dans un article intitulé Digital Detox, déconnexion demandée le magazine Air le Mag de septembre 2014 a dressé le profil de quatre types de drogués du numérique :
  • le phubber : Le phubbing  contraction de Snubbing (snober) et phone (téléphone) désigne les personnes qui ne peuvent s’empêcher de tapoter leur téléphone lorsqu’ils sont en compagnie d’autres congénères…
  • le workaholic : Bourreau de travail, il consulte ses mails professionnels à 3 heures du mat
  • Le parano : il se sent épier par les réseaux. Il a peur des ondes qui pourraient endommager son cerveau. Il aura probablement tapissé les murs de son appartement avec Metapapier, une tapisserie qui filtre les ondes GSM et Wifi
  • Le digital junkie : c’est un boulimique du numérique. Il surconsomme les produits numérique au risque d’arriver à l’indigestion.

2. Bloquer votre addiction à l’aide de logiciels

Certains logiciels, services et applications vous offre la possibilité de vous déconnecter du flux numérique :

3. S’offrir un séjour de désintoxication.

Certains hôtels se sont spécialisés dans la désintoxication numérique. En France, près de Bordeaux, vous pourrez vous reposer numériquement au château La Gravière.

Pour aller plus loin sur la déconnexion

Thierry Crouzet a raconté sa désintoxication numérique dans son livre J’ai débranché, comment revivre sans internet après une overdose.

Dans notre livre 101 astuces pour mieux s’organiser , nous proposons un questionnaire pour évaluer votre degré d’addiction au numérique.  

Popularity: 19% [?]

Entre image et écriture…

Le magazine Sciences Humaines vient de publier un dossier : Entre image et écriture. La découverte des systèmes graphiques (Grands Dossiers N° 11 juin-juillet-août 2008) Le dernier article évoque le Mind Mapping (avec uniquement une carte en anglais: SNIF !) Les fanas de Mind Mapping seront particulièrement intéressés (et déçus par ce qu’ils vont apprendre?) par l’article de Christian Morel intitulé « Du bruit dans les images ». Suite à cet article, vous ne choisirez plus vos pictogrammes au hasard… Je ne vous en dis pas plus… Bonne lecture !

Popularity: 24% [?]