POUVONS-NOUS PENSER SANS LANGAGE ?

Pensons-nous en mots ? En images ? En concepts mathématiques ? Cette question taraude les scientifiques. Notre cerveau contiendrait un réseau d’aires cérébrales dédié aux mathématiques. Il serait indépendant du langage. Par ailleurs, pour certains scientifiques comme Albert Einstein, l’image serait une des bases de la pensée.

Un réseau d’aires cérébrales dédié au mathématiques

Des neuroscientifiques (NeuroSpin, CEA/Inserm/Université Paris Sud Saclay, Collège de France) se sont penchés sur la question d’une pensée sans langage.

Ils ont étudié le cerveau de 15 mathématiciens à l’aide d’une IRM fonctionnelle.

Lorsque les scientifiques leur ont posé des questions mathématiques, un réseau d’aires cérébrales spécifiques s’est activé dans leur cerveau.

Quand, ils ont posé des questions de géographie ou d’histoire, un autre réseau (avec notamment des aires du langage) était impliqué.

Par ailleurs, d’autres études montrent que des patients aphasiques sont encore capables de calculer.

Ainsi, une pensée sans langage semble tout à fait plausible.

Une pensée basée sur les images

Pour certains scientifiques, la pensée pourrait notamment se baser sur les images.

Ainsi, Albert Einstein affirmait :

Les mots et le langage écrits ou parlés ne semblent jouer aucun rôle dans mon mécanisme de pensée. Les briques de base de ma pensée sont au contraire des signes ou des images, plus ou moins clairs que je peux reproduire et recombiner à volonté.

Peut-il y avoir une pensée sans langage ? L’essentiel de la science N°40, 2018

S’exprimer visuellement avec des méthodes et outils comme le mind mapping ou le sketchnoting est ainsi un bon moyen de mieux penser ! CQFD !

A lire : 101 astuces pour mieux penser

Vous voulez débloquez le potentiel de votre cerveau ? Lisez notre livre 101 astuces pour mieux penser !

Popularity: 1% [?]

Laisser un commentaire