« Se souvenir de se souvenir »

Le journaliste américain Joshua Foer a réussi l’exploit de remporter un championnat de mémoire après un an d’entrainement seulement ! Dispose-t-il d’une mémoire exceptionnelle ? Paradoxalement non ! Dans une présentation TED intitulée Feats of memory anyone can do, il explique que les champions de la mémorisation ont une mémoire normale. En fait, il s’entraîne à l’aide de méthodes mnémotechniques.

Durant l’antiquité, les hommes ont développé des méthodes pour retenir les connaissances de l’époque. Durant le Moyen Age, cette tradition s’est perpétuée. La mémoire devint un art à part entière.

De nos jours, à l’heure des smartphones et de Google, mémoriser des informations nous semble superflu voire superflu ! Pourtant, mémoriser à l’aide de méthode mnémotechnique sollicite notre imagination.

Mémoriser à l’aide de la méthode des lieux

Selon la légende, la méthode des lieux fut développée par Simonide de Ceos. Alors qu’il assistait à un banquet, le plafond s’est effondré sur les convives. Ecrasés par le poids des pierres, les corps n’étaient plus identifiable. Simonide réussit à retrouver l’identité des convives par rapport à leur placement autour de la table.

Durant l’antiquité, les orateurs utilisaient cette méthode pour retenir des heures de discours. Ils visualisaient les idées principales de leur discours à l’aide d’un circuit au sein d’une ville.

Vous aussi, vous pouvez utiliser cette méthode pour apprendre un cours ou mémoriser une liste. Il vous suffit de visualiser chaque élément sur un circuit au sein d’un lieu bien connu de vous (exemple votre habitation). Cette méthode nous en apprend beaucoup sur le fonctionnement de notre mémoire.  Nous retenons mieux l’information lorsqu’elle est spatialisée.

Ainsi, le mind mapping tire profit de cette spatialisation de l’information. Dans une carte mentale, vous allez retenir que telle ou telle information se trouvait par exemple sur la branche en haut à droite de votre carte.

La conférence TED de Joshua Foer sur la mémoire



Cette conférence est également disponible avec les sous titres en français sur le site de TED : Feats of memory anyone can do.

Joshua Foer termine sa présentation sur l’aphorisme suivant : « Se souvenir de se souvenir ». De nos jours, l’art de la mémoire se perd. Pourtant, mémoriser s’avère bénéfique pour le cerveau et l’esprit en général.

Pour aller plus loin

Vous retrouverez comment appliquer la méthode des lieux dans mon livre Mémoriser sans peine…avec le mind mapping et toutes les astuces pour muscler et donner de bons appuis à votre mémoire paru chez DUNOD en 2012.

Mémoriser sans peine

Popularity: 3% [?]

Nos rêves nous aideraient à mémoriser

A quoi servent nos rêves ? Selon les scientifiques, nos rêves revêtent deux fonctions principales :
  1. transformer les événements vécus en expérience utile
  2. anticiper le futur
Ainsi, nos rêves nous permettent d’assimiler les apprentissages.

Dans un article de l’Express du 30 juillet 2014 intitulé Le mystère de nos rêves, Estelle Saget nous donne l’exemple d’un jeune conducteur qui apprend à réaliser un créneau. Reproduire cet exercice en rêve lui permettra de mieux maîtriser la manoeuvre. L’auteure nous cite également une expérience réalisée par une chercheuse d’Harvard, en 2010. Des étudiants avaient joué à un jeu vidéo dans lequel ils déambulaient dans un labyrinthe. Ceux qui avaient rêvé du jeu durant leur sieste se montrèrent plus doués que les autres lors de la partie suivante.

Vous trouverez ci-dessous un résumé de cet article sous la forme d’un croquinote :

Croquinote le mystère de nos rêves

Vous souhaitez en apprendre un peu plus sur la mémoire ? Je vous invite cordialement à lire mon livre Mémoriser sans peine aux éditions DUNOD.

Popularity: 49% [?]

Comment fonctionne votre mémoire ?

La mémoire humaine comporte trois niveaux :
  • La mémoire sensorielle
Nous percevons l’information via nos organes sensoriels (la vue, l’ouïe etc.). Chacun d’entre eux dispose d’une mémoire dédiée. Exemple la mémoire visuelle sensorielle se nomme iconique.

Ce type de mémoire est très courte, de l’ordre de 500 ms. Les mémoires sensorielles sont donc éphémères.

Ainsi, selon certains spécialistes de la mémoire, la mémorisation ne dépend pas du canal d’apprentissage.

Comme le souligne Alain Lieury :

«Il serait erroné de penser qu’une mémorisation serait plus opérationnelle de part son canal d’entrée et que les différences à l’école seraient dues à la nature sensorielle de nos mémoires, comme le laisse penser De la Garanderie (1964), dans ses ouvrages traitant de la gestion mentale. »
  • La mémoire de travail
La mémoire de travail s’apparente à un tableau blanc. Elle permet de retenir de l’information temporairement le temps de l’utiliser. Ce type de mémoire est également courte entre 18 et 30 secondes en moyenne. Comme l’a démontré le psychologue Georges A. Miller, notre mémoire de travail est limitée à 7 plus ou moins deux éléments.

Organiser le contenu à apprendre permet ainsi de mieux le retenir. Toutefois ces groupements, ne doivent pas dépasser la capacité de la mémoire de travail.
  • La mémoire à long terme
La capacité de notre mémoire à long terme semble infinie. Nous disposons de plusieurs types de mémoires à long terme réparties en deux catégories :

– Explicite

– Implicite

La mémoire explicite contient notamment :

– La mémoire épisodique

– La mémoire sémantique

Si vous voulez en apprendre plus sur votre mémoire, je vous invite à lire mon livre

Mémoriser sans peine …avec le Mind Mapping et toutes les astuces pour muscler et donner de bons appuis à votre mémoire

Mémoriser sans peine avec le mind mapping

Popularity: 2% [?]

Pour tout savoir sur votre cerveau

Votre cerveau est-il, pour vous, un inconnu? Apprivoisez donc sa manière de fonctionner ! Le site québecois Le cerveau à tous les niveaux présente un voyage au centre du cerveau. Au sein du site, la navigation se décline en 3 versions: débutant, intermédiaire et expert Bon voyage !

Popularity: 23% [?]